• Bilan Chine

    Dates: Du 2 novembre au 15 décembre 2015

    Itinéraire :

    La route qui part de la frontière Kirghizistan/Chine est très belle. Dommage qu’il ne soit pas possible de la faire en vélo (c‘est une zone contrôlée et le taxi est obligatoire).

    Nous avons beaucoup aimé Kashgar. Par contre, si c’était à refaire, je pense que nous arrêterions pas à Turpan, qui présente peu d’intérêts d’après nous.

    Nous avons bien aimé Jiayuguan. Par contre la route entre Jiayuguan et Zhangye présente peu d’interet à faire en vélo. Le parc de Zhangye est sympa, mais beaucoup moins spectaculaire que les photos qu’on peut voir sur google (peut-etre cela dépend-t-il de la saison et/ou de la météo). Vu le complexe qu’ils sont en train de faire, cela risque d’être une machine à touriste dans quelques années.

    Nous aurions bien aimé faire la route de Linxia (sud de Lanzhou) à Chengdu (en passant par le parc de jiu zhai gou) à vélo, mais le temps nous manquait (il fallait qu’on descende plus au sud renouveler nos visas) et c’était un peu tard dans la saison.

    Nous avons bien apprécié la ville de chengdu et avons beaucoup aimé la rando de 2 jours au mont Emeishan.

    Nous avons visité Leshan en attendant le renouvellement de notre visa. Nous ne pensons pas que nous y serions allés sinon. Mérite d’être vu mais pas besoin d’y rester plus d’un jour.

    La route G318 de Ya’an à Litang est très éprouvante (de gros dénivelés tous les jours) et très fréquentées par les camions et voitures. Pas vraiment d’intérêt de commencer le parcours depuis Ya’an, il aurait été préférable de débuter à Kangding (2000m de dénivelé et 2 jours de gagnés). Les paysages sont sympas mais pas extraordinaires et les vallées sont surexploitées industriellement (et touristiquement). Si nous avions été dans la région dans une saison plus favorable, nous aurions préféré faire en vélo la portion Litang-Shangri-la : bien que la route soit de mauvaise qualité, les paysages sont très beaux et sauvages.

    La route de Shangri-la à Dali en passant par Lijiang était tres sympa et diversifiée (malgré qu’on se soit pris un gros vent de face pendant 3 jours).

    Nous avons trouvé que les gorges du tigre était un endroit vraiment magnifique. Depuis Shangri-la, il est conseillé de passer par Haba pour rejoindre les gorges (nous avons pris l’autre itinéraire, qui est déjà agréable).

    Nous avons préféré Dali à Lijiang (un peu moins surfait) et avons bien aimé le village de Shaxi.

    Etat des routes :

    Très bon dans l’ensemble. Les seules routes qui n’étaient pas goudronnées ou bétonnées étaient la route de Litang à Shangri-la et la route de Shaxi à Niujie.

    Nombre de km à vélo: 1 710 pour 16 200 mètres de dénivelé positif

    Hébergement :

    • Nb de nuit en auberge de jeunesse /hotel : 26
    • Nb de nuit en bivouac : 16
    • Nombre de nuit dans le train : 3

    Nous avons dû dormir en dur plus souvent que souhaité à cause de la température notamment sur la route de Ya’an à Litang.

    Argent dépensé:

    Nous avons dépensé bien plus que ce que nous pensions, du fait de nombreux hébergements, du prix des transports et des sites touristiques.

    44 jours à 2 :

    17 100 yuans soit 194 CNY/jour/pers

    Equivalent à 2410 € soit 27,4€/jour/pers

    Tarifs indicatifs :

    • Chambre double en hostel – 100 CNY
    • Chambre en dortoir – 40 à 50 CNY
    • Plat de légumes – 15 à 25 CNY
    • Plat de viande – 25 à 40 CNY
    • Portion de riz – gratuit à 3 CNY
    • Coca Cola 50cl – 3 à 4 CNY (5 CNY en gare)
    • Cookies (paquet)  – 6 à 7 CNY
    • Chocolat (« Dove » 43g) – 7 à 9 CNY

    Conditions Météo :

    Nous étions en Chine du 2 novembre au 15 décembre. S’il peut faire chaud en plein soleil, les températures étaient plutôt fraiches. Lors des bivouacs nous avions entre -3°C et +7°C au réveil.

    Nous avons passé plus de la moitié de notre séjour à plus de 2000m.

    Nous réfléchissions généralement à trouver un bivouac vers 17h – 17h30. Le soleil disparaissait un peu après 18h et il faisait nuit noir vers 19h. Les températures chutent alors. Le soleil se levait vers 8h – 8h30.

    Pas de pluie (sauf à Emeishan et Hekou). Grand ciel bleu ou parfois plus couvert en descendant dans le sud du pays.

    En bref :

    Si vous allez en Chine, préparez-vous à sortir votre porte-monnaie pour le moindre endroit touristique. Il faut payer par exemple la route le long des gorges du tigre, pour visiter la vieille ville de lijiang…. A la longue c’est fatiguant. C’est pour cette raison et par ras le bol du tourisme de masse que nous ne sommes pas allés à Yuangyang et que nous avons préféré aller directement au Vietnam.

    Après être passé par le Kirghizistan, les chinois nous ont parus moins avenants. Nous avons eu du mal à établir le contact avec eux, du fait de la langue bien sûr, mais aussi du fait qu’ils soient plus réservés.

    La Chine est une destination confortable pour le voyage à vélo (commodité, état des routes) à condition de ne pas vouloir s’éparpiller : la galère des transports est l’élément qui nous a le plus pesé. Beaucoup de temps perdu, d’argent aussi, et de tracas.

    Les + :

    • Le pays est immense, les cultures très différentes d’un endroit à un autre et les paysages très diversifiés.
    • Niveau nourriture, c’est varié, les légumes cuits au wok sont très bons.
    • Les commodités : il y a toujours un commerce, un restaurant ou un hébergement possible à proximité

    Les – :

    • Le pays est un gigantesque chantier. Beaucoup de paysages sont défigurés par l’exploitation des ressources (et l’accès est aménagé et payant pour quelques sanctuaires protégés)
    • La complexité d’utiliser les transports avec les vélos.
    • Avoir le sentiment de devoir payer tout le temps pour tout,
    • Le sentiment que les cultures minoritaires sont exploitées touristiquement
    • Les aménagements des sites/villes touristiques ne sont clairement pas imaginés pour un public européen. Le nombre de touristes (surtout chinois) à accueillir semble obliger les chinois à préférer casser et reconstruire dans le style ancien plutôt que rénover/restaurer. S’ajoutent des flots d’hôtels, de restaurants, de boutiques à souvenirs dans des proportions effrayantes qui dénaturent alors le site.
    • Beaucoup de sites internet sont interdits ce qui est très gênant pour organiser le voyage (la plupart des blogs, google, youtube…)

One Responseso far.

  1. Mennecier dit :

    Joyeux Noel!!!
    Je préfère vous savoir au Vietnam, vous avez commencé votre périple par le plus compliqué je pense. Vous devez avoir les mollets en béton!
    Merci de nous faire profiter de votre aventure.
    Biz

    Cathy (la soeur à Philippe)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *